02 97 85 74 40

Gaz lourds et mauvaises odeurs

Plus d'informations sur les odeurs et effets des gaz lourds sur la santé

Les odeurs désagréables perçues sont dues essentiellement à deux gaz : l’Hydroxyde de soufre (H2S) et l’Ammoniac (NH3).


Ils sont tous les deux le résultat de la dégradation de la matière organique en l'absence d'oxygène, dans les cuves et fosses des matériels d’assainissement. C'est donc en absence d'apport d'oxygène dans les dispositifs de traitement que les gaz se produisent.


L’hydroxyde de soufre est le plus désagréable, il sent « l’œuf pourri ». Il est aussi appelé différemment selon les métiers :

  • « Grisou » par les mineurs de fond. Dans ce cas, il est produit par la dégradation des matières organiques accumulées issues de la dégradation du charbon,
  • « Gaz d’explosion »,
  • « Gaz des marécages »,
  • « Gaz des égoutiers ».

 

L'Ammoniac, lui, est dangereux pour les voies respiratoires.


Voici des détails sur les principaux gaz générateurs de mauvaises odeurs et leur fonctionnement.

Le Gaz Carbonique ou Oxyde de Carbone

Sa formule chimique est le CO2.

Il a une odeur légèrement irritante.

Il est incolore et plus lourd que l’air (Densité 1.52).

 

S’il a un effet « Gaz à effet de serre », il a aussi un rôle utile puisque en se déposant au sol, il contribue à la croissance des plantes et des végétaux qui l’assimilent pour se développer.

L’Hydroxyde Sulfurique

Sa formule chimique est H2S.

 

Il est incolore, inflammable et il a une odeur « d’œuf pourri » facilement reconnaissable. Il est lui aussi plus lourd que l’air (Densité 1.19) et s’accumule dans les parties basses non ventilées. A l’ouverture d’une fosse toutes eaux mal ventilée, la concentration en H2S peut facilement dépasser les 500 ppm ("Partie par million").

 

Il est produit par l’intermédiaire de bactéries anaérobies qui transforment les acides aminés soufrés issus de notre digestion en les associant à des atomes d’hydrogène pour former une molécule de H2S. Il est très dangereux et parfois mortel. Si on le perçoit facilement, même à très faible concentration, il n’y a pas de seuil d’alerte dans la mesure où la capacité de l’homme à le ressentir diminue avec sa concentration dans l’air. On appelle ce phénomène l’effet de sidération active. Il est considéré comme un poison à large spectre. C’est un gaz redoutable. Les personnes présentant des difficultés respiratoires (asthme) ou des faiblesses oculaires doivent éviter tout contact avec ce gaz, même à dose faible.

L’Ammoniac

Sa formule chimique est NH3.

 

L’ammoniac est bien connu pour sa capacité à récurer les éviers et les éléments de cuisine. Incolore et irritant, il a une odeur piquante à faible dose. A concentration plus élevée, il brûle les yeux et les poumons. Normalement, il n’est présent qu’en quantité infime dans l’atmosphère.

Si on le perçoit, c’est qu’une source de production est proche. Il est le résultat de la dégradation des composés azotés présents dans les résidus de notre digestion.